EDUCATION Premières mesures

27 mai 2012

Premières mesures du Mouvement Régionaliste Humaniste en termes de Politique d’Education

Aménagement des semaines pour les écoles primaires, les collèges et les lycées : deux après-midi par semaine doivent être réservées au Sport et aux activités extrascolaires pour les écoles primaires et les collèges, un après-midi par semaine pour les lycées → L’objectif est d’encourager la pratique sportive et l’épanouissement corporel des élèves, tout autant que leur esprit d’ouverture. En cela, les activités extrascolaires doivent donner lieu dans les communes à la mise en place de structures destinées aux jeunes.

 

Aménagement des « programmes scolaires » pour les écoles primaires et les collèges : les programmes doivent être allégés, et recentrés sur les notions fondamentales des matières principales. Les thématiques d’études ne doivent plus se répéter d’une année sur l’autre. Les élèves doivent développer leurs capacités d’analyse, de compréhension mais surtout de réflexion. Les « mises en situation » et les débats doivent être encouragés, et pourraient faire parti du barème de notation.

 

Encourager la diversité des domaines d’études : chaque semaine, dans les écoles primaire et les collèges, deux heures doivent être destinées à la découverte d’une matière optionnelle. Celle-ci peut être l’apprentissage d’un instrument de musique, d’une langue rare, d’un art, d’une activités manuelle. L’idée est une nouvelle fois de développer l’esprit d’ouverture et de curiosité des élèves, et de leur permettre de s’investir dans un domaine qu’ils choisissent. Cette mise en place implique la création de structures au sein des établissements capables de répondre à ces exigences. Un système de réseau est envisageable, chaque département instituant un « programme de diversité » en lien avec ses possibilités.

 

♦ Un droit à la scolarité dès 2 ans doit être institué pour les enfants dont les parents estiment qu’il est dans leur capacité d’entrer à l’école, et ainsi d’obtenir, pour certain, une année d’avance.

 

♦ Pour les étudiants du supérieur, les bourses doivent être augmentées, et leur immersion dans un environnement d’étude ou professionnel à l’étranger doit être encouragée. L’idée est d’accompagner les établissements dans une démarche de mise en place de partenariats avec des établissements étrangers afin de faciliter les « échanges ». Le but est de conférer à un maximum d’établissement cette opportunité, la plupart du temps détenue par les Grandes Ecoles ou les Universités (Bac + 4/5). Les établissements proposant des formations en 2 ans doivent également permettre à leurs élèves, ou en tout cas aux plus sérieux d’entre eux, de bénéficier d’une période d’apprentissage à l’étranger, afin de développer leurs capacités linguistiques.

 

Apprentissage des langues étrangères : une refonte totale du système doit être effectuée concernant l’apprentissage des langues étrangères. Devenue une compétence indispensable sur le marché de l’emploi, le système d’éducation doit permettre à tous les élèves d’entrer dans le supérieur ou de sortir du système scolaire dotés de compétences linguistiques élevées, au moins dans une langue. L’Anglais est la langue sur laquelle l’effort devra être fait prioritairement. Le nombre d’heure de langues devra être augmenté, et ce durant toute la scolarité. Les cours d’Anglais doivent débuter dès l’école primaire pour faire bénéficier aux élèves de toute leur scolarité afin de développer leur connaissance en langue Anglaise. La structure des cours se doit d’être ludique, et doit porter sur l’anglais quotidien, avant d’être porté sur l’anglais soutenu. A ce titre, comme pour les autres matières, les discussions, les débats doivent être encouragés. L’Anglais doit être la langue obligatoire pour tous. Une LV2 doit être disponible dès le CM1, afin d’obtenir les bases grammaticales avant l’entrée au collège (Italien, Espagnol, Allemand). Pour les élèves qui le souhaitent, des cours de langues rares doivent être dispensés à partir du collège, regroupant des élèves de tous les niveaux de classes, et destiné la aussi à obtenir les bases grammaticales avant d’approfondir la langue dans le supérieur (Russe, Portugais, Arabe, Chinois, Langues Nordiques, Langues Asiatiques, etc.). L’idée est d’enrichir les compétences des élèves, afin d’anticiper leur insertion dans le monde mondialisé dans lequel nous vivons, mais également de leur permettre de s’enrichir culturellement en leur facilitant l’accès au voyage et à la découverte.

♦ Les élèves, dès leur plus jeune âge, doivent être sensibilisés aux problématiques environnementales et écologiques. Le tri sélectif dans les écoles doit devenir obligatoire et instantanés, et la participation des élèves à l’embellissement de leur établissement doit être encouragée. Les élèves doivent se sentir membre actif de la protection de leur environnement dès leur plus jeune âge. A ce titre, une sensibilisation auprès des parents doit effectuée lors des réunions de rentrée.

 

♦ La responsabilité parentale doit être l’un des moteurs du système éducatif. Les parents doivent être partie prenante du développement éducatif de leurs enfants. Leur participation est indispensable, en tant qu’autorité légale de tutelle. Les rencontres parents-élèves doivent être encouragées, et la législation des entreprises doit faciliter ces rencontres. Les parents doivent obligatoirement se rendre à ces rencontres, au moins deux fois dans l’année, et doivent être incités à suivre le parcours de leurs enfants. Un suivi personnalisé doit être créé pour chaque élève, en fonction des ses points faibles à améliorer, et de ses points forts à accentuer.

 

♦ Les réseaux de parents d’élèves doivent être encouragés : la possibilité doit être donné aux parents donc les enfants ont des difficultés spécifiques, de rencontrer d’autres parents dont les enfants ont eu les mêmes problèmes, afin d’obtenir un panel de solutions. Ce réseau doit être procuré par l’établissement.

 

♦ TOUS les musées doivent être gratuits pour les mineurs, et pour les étudiants, et ce tous les jours d’ouverture.

 

♦ Un apprentissage de l’Histoire et de la Culture Régionales doit être encouragé au sein des collèges. Le patrimoine régional doit être protégé par cette transmission. Les sorties scolaires dans les lieux culturels fondamentaux des régions doivent être encouragées. Enfin, une source matérielle doit être procurée aux élèves concernant l’Histoire et la Culture de leur territoire, que ce soit sous forme de livre ou sous forme de film.

Présentation Générale

24 mai 2012

Le Mouvement Régionaliste Humaniste est un Mouvement Politique, proposant une alternative aux Familles Politique présentes dans le paysage politique Français.

Ce Mouvement s’appuie sur de nombreuses valeurs telles que l’Humanisme, l’Intérêt Général, l’Identité ou les Droits de l’Homme.

Ce Mouvement souhaite encourager la Démocratie Locale, le Régionalisme, la construction Européenne, et le respect des Droits de l’Homme.